Fiche métier

Devenir Analyste en process

Le 24/09/2016


1) Bonjour Etienne, veux-tu te présenter ?
J’ai 52 ans, je travaille dans une grande compagnie d’assurance où depuis 1988, j’occupe le poste d’analyste de process (responsable de projet expert) dans le secteur en charge des Grands Risques Nationaux et Internationaux. Entré à 24 ans dans cette société, j’y ai changé 7 fois de métier, passant de la gestion à l’audit, aux statistiques ou encore au contrôle interne. Je fais partie d’une équipe basée à Paris et mes managers et mes collègues sont à Munich et à Londres, ce qui conduit à des déplacements fréquents.

2) En quoi consiste ton travail ?
Que ce soit dans le cadre de la gestion courante ou de la gestion de projet, mon métier consiste à aider à l’amélioration des processus de gestion avec pour objectif de répondre à l’attente finale du client.

3) Qu’est-ce qui t’a attiré dans ce métier ?
J’ai la chance de travailler dans une importante compagnie d’assurance (125 ans d’existence, 85 millions d’assurés, 147 000 collaborateurs), d’envergure internationale (implantée dans plus de 70 pays), qui avec 10 % de turn over par an offre de belles opportunités. De prime abord, le fait de travailler en anglais me paraissait ludique, et exercer son activité dans un environnement multiculturel s’avère être une vraie richesse. J’ai de plus la chance d’être entouré d’ingénieurs et de spécialistes reconnus dans leurs secteurs respectifs, ce qui contribue à une ambiance de travail respectueuse des qualifications et de l’apport de chacun.
Ensuite je travaille en totale autonomie, et avec des entités avec lesquelles je n’ai pas de lien hiérarchique, puisque ma fonction est transverse (j’interviens sur tous les secteurs en charge des risques industriels, maritimes, aériens…).

4) Selon toi, quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ?
Il faut d’abord être diplomate et capable de s’adapter aux différentes missions, aux différents contextes de travail. Il faut ensuite être rigoureux pour une analyse exigeante, un diagnostic fiable et des objectifs atteignables. Enfin, l’expérience aide à mieux comprendre le contexte, les contraintes, ou encore les marges de manœuvre.

5) Quelles sont les formations initiales et continues nécessaires à l’exercice de ce métier ?
Aujourd’hui, les analystes de process sont plutôt titulaires d’un master en business administration. Dans tous les cas, il faut suivre une formation Prince2 ou Lean 6 Sygma et obtenir une certification Opex (Excellence Opérationnelle - amélioration constante des process). Pour ma part je crois aussi beaucoup à l’expertise acquise sur le terrain, combinée à un solide esprit logique.

6) Quel est le salaire débutant ?
En France il tourne autour de 35 000 € par an.

7) Quelles sont les passerelles vers d’autres métiers ?
La connaissance des process facilite indéniablement les bifurcations, que ce soit avec le management de projet, la qualité, ou le pilotage du changement.

8) Quels sont selon toi les atouts d’une entreprise internationale ?
La société pour laquelle je travaille est européenne, mais son mode de fonctionnement est allemand. Très concrètement, cela m’a permis de progresser sans parcours universitaire mais sur la seule base de mes aptitudes et des compétences reconnues. Certaines opportunités ne m’auraient probablement pas été offertes dans une entreprise française. Par ailleurs, je suis à la fois cadre de direction et délégué syndical ; en France cela peut surprendre, mais les syndicats sont très intégrés dans la culture d’entreprise allemande et la plupart des avancées sociales s’obtiennent sans conflit.

9) Un conseil pour un jeune qui envisagerait d’exercer ce métier ?
A la sortie de l’école, il ne faut pas hésiter à se doter d’un bon bagage technique dans des postes différents avant de se lancer. L’intégration et l’opérationnalité en seront facilitées !
Merci de nous avoir apporté ton témoignage et partagé ton expérience.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)