Fiche métier

Devenir Organisateur de soirées

Le 15/12/2016


1) Bonjour. Peux-tu te présenter aux lecteurs en quelques mots?
Bonjour. Je suis un homme de 40 ans et mon travail consiste à organiser des concerts et soirées à Paris. J’exerce cette activité depuis environ 13 ans.

2/ Quelle formation as-tu suivi?
Mon baccalauréat ES en poche, je n’avais pas la moindre idée de ce que je voulais faire… Alors j’ai décidé de commencer des études de droit, pour plusieurs raisons. Le droit me semblait d’abord une voie menant à différents métiers possibles, d’avocat à journaliste, ce qui avait l’avantage de me laisser le temps de choisir. C’était aussi une voie d’accès à Science Po, et le concours post-Deug était réputé plus facile que le concours via la classe préparatoire. Néanmoins, l’idée d’entrer à Science Po n’était pas non plus, à ce moment-là, motivée par les potentiels débouchés professionnels, mais plus parce que j’avais une grande affinité pour les matières qui y étaient enseignées (Littérature, Sciences Politiques, Histoire…culture générale en général). Après 5 années de droit, j’ai obtenu mon DESS de droit humanitaire.

3/ Comment et pourquoi as-tu bifurqué?
Mes études terminées, je me destinais alors à travailler dans le milieu associatif. Mais après plusieurs stages, je me suis aperçu que je ne m’y sentais pas à ma place. S’engager dans cette voie est une véritable vocation, sans grande perspective d’évolution professionnelle, et avec une rémunération plutôt basse. Le hasard de la vie fait quelquefois bien les choses… J’ai toujours eu deux grandes passions dans ma vie : le hip-hop et l’écriture. Au départ, il m’était inconcevable de pouvoir en vivre. Mais une rencontre a finalement donné naissance à un projet de média en ligne consacré au hip-hop!
Cette aventure a duré environ 7 ans.

4/ Les études en droit t’ont elle aidé à mener à bien ce projet?
Le contenu, pas vraiment…mais j’y ai appris la rigueur, le sens du travail, l’écriture.

5/ Tu as ensuite encore bifurqué …
Oui. Je me suis rendue compte que je ne me sentais pas totalement acteur du milieu pour lequel je consacrais mes chroniques et interviews…alors j’ai changé et monté mon entreprise d’organisation d’évènements (concerts et soirées).

6/ Quelles sont les qualités qui te semblent indispensables pour ton travail…et le milieu de la nuit?
Il faut être curieux, toujours en recherche des nouveautés musicales, avoir un bon sens de la communication afin de donner envie aux gens de venir à tes évènements. Je l’ai déjà dit, mais la rigueur est absolument nécessaire. Quand on parle du milieu de la nuit, on pense forcément à un métier léger et sympa, à la fête…mais pour durer et gagner correctement sa vie, il faut bien comprendre que c’est un métier comme un autre, avec, je ne le cache pas, pas mal d’avantages mais aussi des côtés moins plaisants.

7/ Quels conseils peux-tu donner aux jeunes qui, comme toi, ne savent pas du tout quoi faire après leur baccalauréat?
Je conseille de faire des études, et d’aller jusqu’au bout, pour avoir un diplôme au cas où…Mais il faut absolument pendant cette période faire un maximum d’activités associatives pour s’ouvrir au monde. J’appartenais d’ailleurs, durant mes années d’études, à une association culturelle qui s’occupait d’organiser des soirées et concerts…probablement que cela m’a influencé et aidé!

8/ Un mot de fin?
Si on s’en donne les moyens, si on accepte de faire des sacrifices, faire de sa passion un métier peut-être une très belle aventure.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)