Fiche métier

Devenir Professeur des universités

Le 22/04/2014


1) Bonjour Avner. Pourriez-vous commencer par vous présenter ?
Bonjour. Après le baccalauréat, je me suis inscrit à la faculté de mathématiques à Orsay. Je suis ensuite parti au Canada à Montréal pendant un an pour poursuivre mes études. Une fois diplômé, j’ai fait une thèse en mathématiques appliqués puis ai travaillé dans un centre de recherche, le CIRAD, que j’ai quitté en 1999 pour devenir maître de conférences. Je suis actuellement professeur des universités à Paris 5.

2) En quoi consiste le métier de professeur des universités ?
Le métier de professeur des universités est constitué de deux parties. La première est dédiée à l’enseignement où on donne des cours aux étudiants à différents niveaux. La seconde est consacrée à la recherche où on contribue à répondre à diverses questions mathématiques (exemples de sujets : big datas, géolocalisation…).
Les deux activités sont normalement réparties à temps égal (50-50).

3) Quelle formation est requise pour être professeur des universités ?
De nos jours, la thèse est devenue obligatoire pour pouvoir enseigner à l’université. Une fois obtenue, on peut postuler au titre de maître de conférences. Après plusieurs années d’expériences, un concours et avec l’obtention de l’habilitation à diriger des recherches, on peut devenir professeur des universités.

4) Pourquoi avoir choisi d’enseigner en faculté et pas en classe préparatoire ?
Ce sont deux métiers différents. En faculté, on est enseignant-chercheur. En classe préparatoire, on ne fait qu’enseigner, c’est plus scolaire.

5) Existe-t-il un bon équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle ?
Comme tous les métiers, il ne faut pas se laisser déborder par son travail. Néanmoins, je dirais qu’en tant que professeur des universités, on dispose de nombreux horaires modulables. De fait, c’est à la fois un avantage et un inconvénient car on peut beaucoup travailler comme ne rien faire à certains moments.

6) Quelles qualités sont nécessaires pour exercer le métier de professeur des universités ?
Il faut avoir une très forte curiosité intellectuelle et être tenace. Il faut se dire qu’on peut passer beaucoup de temps sur des problèmes mathématiques. Et bien évidemment, il faut aimer ce que l’on fait.

7) A quelle rémunération peut-on prétendre en tant que professeur des universités ?
Vous pouvez vous rendre sur http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Professeurs-des-universites-33

8) Qu’est-ce qui vous a attiré dans le métier de professeur des universités ?
A vrai dire, j’y suis un peu tombé par hasard. A Montréal, j’étudiais les statistiques. Ca m’a tout de suite plu et j’ai décidé de m’y consacrer entièrement.

9) Sur quoi peuvent déboucher des études de mathématiques ?
Sur tout. Le monde actuel devient de plus en plus technologique. A ce titre, les mathématiques deviennent donc cruciales car il faut pouvoir développer et maîtriser les nouvelles technologies. Les débouchés sont très variés.

10) Que pensez-vous du niveau actuel des étudiants en mathématiques ?
Le volume horaire actuel en mathématiques a fortement diminué par rapport à avant. Du coup, le programme qui reste assez chargé, oblige les professeurs à faire apprendre à leurs étudiants des méthodes plutôt qu’à leur faire rechercher un vrai plaisir mathématique. Les étudiants n’ont plus vraiment le temps de réfléchir, ils ne font qu’ingurgiter des formules, des théorèmes et des démonstrations.

11) Quels conseils donneriez-vous aux étudiants pour s’orienter ?
Il faut faire ce qu’on aime. Les mathématiques sont un moyen efficace pour être citoyen, c’est-à-dire participer à la vie communautaire.

12) Merci de votre témoignage. Je vous laisse le mot de la fin.
Pour bien choisir son métier, il faut être curieux, faire ce qu’on aime et se donner les moyens d’atteindre les objectifs visés.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)