Fiche métier

Devenir Psychomotricienne

Le 01/12/2015


1) Bonjour Patricia. Pourriez-vous commencer par vous présenter succinctement (parcours, formation, années d'expérience) ?
Après un bac S spécialité physique chimie, j'ai fait une année de DEUG sciences humaines à Paris X (psycho, socio, sciences du langages) avant d'obtenir mon concours d'entrée à l'école de formation des psychomotriciens à Lyon I.
Après 3 années d'études passionnantes, j'ai obtenu mon Diplôme d'Etat de psychomotricienne en 2001. Depuis 14 ans j'exerce avec bonheur ce métier !

2) En quoi consiste votre métier ?
C'est une profession paramédicale. Le psychomotricien agit donc sur prescription médicale. L’objectif d’un suivi en psychomotricité est d’accompagner l’enfant comme l’adulte à s’approprier son corps, ses émotions, ses compétences psychomotrices afin de mieux appréhender le monde qui l’entoure et s'y adapter.
Le psychomotricien intervient selon trois axes : le dépistage, la prévention et le soin.
Dans le cadre du soin, il s'adresse à tous les âges de la vie de la naissance au grand âge, mais aussi à une grande diversité de pathologie : allant du trouble moteur, au trouble du comportement, en passant par les troubles des apprentissages, les troubles psycho-affectifs, les handicaps acquis ou innés.... la liste est longue... Toute difficulté rencontrée au cours de la vie qui peut remettre en cause la façon de vivre son corps, de s'en servir ou qui grâce à une approche corporelle peut être abordée autrement, et ainsi être dépassée, peut être une indication d'un suivi en psychomotricité.

3) Quelles sont les qualités requises pour exercer votre métier ?
Goût pour le relationnel, créativité, adaptabilité, empathie, être à l'aise dans son corps

4) Quelle formation faut-il suivre pour exercer ce métier ?
Après le bac, il faut passer un concours d'entrée puis 3 années d'études (pour l'instant, réingénierie en cours...). Durant ces trois années, il y a des stages ! Ainsi dès la 2ème année à Lyon, on a entre 1/2 journée et 2 jours par semaine en stage tout au long de l'année, et cela peut aller jusqu'à 3 jour par semaine en 3ème année.
Il faut bien sûr valider ses partiels, ses stages, une mise en situation professionnelle et soutenir un mémoire de fin d'études.
Il n'y a qu'une douzaine d'Ă©coles en France....

5) Qu'est-ce qui vous a attiré dans ce métier ?
Le soin, la prévention, l'aspect corporel et thérapeutique.
La diversité des lieux d'intervention. En 14 ans j'ai travaillé auprès de population très différentes, sans jamais changer de métier (bien sûr en changeant d'institution...).

6) Quel est le salaire brut mensuel en début et fin de carrière?
... Pas motivant.... mais le travail est génial.... je crois que c'est 1200 net au début et si un jour j'atteints les 2200 euros je serais contente je crois.... à vérifier
Surtout que maintenant en libéral certains gagnent plus vu que nous ne sommes pas conventionnés...

7) Quelles sont les perspectives d'Ă©volution ?
On peut espérer devenir cadre en faisant une formation complémentaire, on peut aussi monter son cabinet libéral, une association....

8) Ce métier permet-il un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée ? Quels horaires faites-vous ?
Je trouve oui ! j'ai 6 enfants Ă  la maison....
Les horaires classiques d'un psychomotricien sont souvent 9h00/18h00 max.... avec plus ou moins de vacances scolaires selon les lieux d'exercice... On ne travaille pas le week end (sauf le samedi pour ceux qui le souhaitent en libéral).

9) Y a t-il des spécificités au métier ? Si oui, lesquelles ?
C'est un métier qui nous amène à accompagner des enfants, des adultes parfois en grande souffrance. Il faut y être préparé, savoir se faire aider. C'est un métier relationnel, il y a peu de certitudes, il faut savoir accepter de ne pas savoir, accepter de douter souvent !
Chaque suivi est différent, il n'y a pas de recettes d'où un grand besoin de créativité, d'écoute de l'autre et de soi !

10) Quels conseils donneriez-vous aux étudiants désirant exercer ce métier ?
Renseignez vous, essayer de rencontrer un professionnel ....
N'hésitez pas à passer le concours plusieurs fois, voire à faire une autre formation avant, c'est un métier qui demande une certaine maturité.
Le concours est dur, mais les études sont passionnantes. Persévérez !
Toute expérience corporelle et/ou artistique est riche pour exercer ce métier (danse, escalade, boxe, peinture.....) mais aussi toute expérience relationnelle (BAFA, humanitaire....).

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

Dans la même rubrique
A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)