Fiche métier

Devenir Chef de projet informatique

Le 16/07/2012


1) Bonjour Edouard. Pourriez-vous présenter le secteur de l’Internet ? N’est-ce pas un secteur bouché ?
Bonjour. Je suis chef de projet dans une petite entreprise informatique. Je travaille principalement en équipe. Chaque membre a une activité particulière, un secteur à lui. Notre activité concerne essentiellement l’Internet.
L’Internet comme vous le savez, ne connaît pas la crise. Pour accéder à ce secteur, le maître mot est la polyvalence dans l’exercice du métier comme dans les études. L’Internet est un immense bassin d’emplois. Les besoins sont énormes : 450 000 emplois devraient être créés d’ici 2015 dans la filière internet ! Les innovations technologiques constantes génèrent des besoins en compétences spécifiques. Conséquence : le secteur embauche massivement. Qu’elles n’existent que sur la toile ou qu’elles aient ajouté ce support à leurs activités, quasiment toutes les entreprises, associations et collectivités recrutent aujourd’hui des professionnels du Web. Avec le boom de l’internet mobile et de l’e-commerce, ce sont dans les fonctions webmarketing et développement informatique que la demande est la plus forte.

Il y a depuis maintenant plusieurs années une réelle effervescence sur la toile. Créer de A à Z entre 50 et 100 sites internet par an : telle est l’activité d’une compagnie installée à Bordeaux. Ses clients : des banques, des compagnies d’assurances, mais aussi des offices de tourisme. Tandis qu’au sous-sol, le baby-foot et le flipper attendent la pause-déjeuner pour distraire les équipes, chacun s’investit. Répartis en 5 pôles (projet, création, développement, trafic et conseil), 17 métiers différents interviennent dans la réalisation des sites web. En agence, plus qu’ailleurs, le travail d’équipe est une réalité, et la réactivité, une nécessité.

2) Quelle formation est requise pour pouvoir travailler sur internet ?
A chaque profil, son chemin. Des formations spécifiques au Web se développent. Mais les parcours restent moins balisés qu’ailleurs. Plusieurs chemins mènent à un même métier. Certain comme ceux de développeur ou de webdesigner sont accessibles avec un Bac + 3. Mais la plupart exigent un Bac + 5, notamment dans le webmarketing.

3) Quelles qualités sont nécessaires pour exercer dans ce secteur ?
Savoir s’adapter au changement. Développeurs, webmarketeurs, designers, éditeurs, différentes compétences sont sollicitées pour mener à bien un projet Web, sous la houlette d’un chef de projet.

La particularité du secteur est que les métiers évoluent sans cesse. En plus d’une appétence pour les novelles technologies, ils requièrent une grande capacité d’adaptation et de la créativité pour inventer les usages de demain. Pour travailler en mode projet et exercer des fonctions souvent transversales, une réelle polyvalence est attendue des professionnels du web.

4) En quoi consiste le métier de chef de projet informatique ?
Trait d’union entre les professionnels de l’agence et le client, le chef de projet entame la journée par la planification des interventions de chacun aux différentes étapes de développement du site. Les principaux enjeux des nouveaux projets sont présentés à l’occasion d’une réunion de lancement. J’établis un document qui retranscrit la demande du client et explique la démarche marketing cachée derrière l’univers graphique. Puis, j’envoie au créatif le squelette des pages à créer ou à « zonings » ainsi que des éléments de contenu souhaité (textes, images, vidéos) et l’arborescence du site. Pour suivre l’évolution du chantier, j’élabore le planning de mon équipe. Cette semaine, par exemple, j’ai réservé une journée du directeur artistique pour le projet et 4 jours de développement informatique.

5) Quels autres postes occupent vos collègues ?
Postée derrière ses 2 écrans, Danièle a une journée pour créer une page facebook. Il s’agit d’un jeu concours organisé par une banque permettant de gagner des places de foot. Comme il s’agit d’un évènement sportif et une cible jeune, celle-ci a choisi des couleurs flashy et une forme dynamique. A chaque projet, son univers graphique. Pour alimenter sa créativité, Danièle fait la veille sur les sites de designs et consulte souvent des livres de graphisme. Pour les projets où la création graphique est plus conséquente, c’est son directeur artistique qui entre en scène.
Alors que le DA et le webdesigner traduisent une identité par l’image, Vincent, le concepteur-rédacteur rédige les accroches des sites et crée la charte éditoriale. Il élabore le story-board d’une vidéo commandée par une compagnie d’assurances pour présenter les fonctionnalités d’un nouvel onglet. Puis, un cadreur monteur prend le relai pour tourner, monter, animer, ajouter des éléments 3D. Les vidéos se multiplient sur les sites internet, il ne manque pas de travail, comme vous pouvez le constater.

6) Comment se déroule un projet ?
Le compte à rebours est lancé par Claude. Ce collègue, chef de projet comme moi, n’a plus que 2 jours pour finaliser une proposition graphique et technique. Celui-ci rencontre après demain l’office du tourisme pour lui présenter le canevas de son site internet.

15 heures : montée d’adrénaline. Le client vient de changer les textes et l’illustration. Je dois réorganiser toute la page et changer la couleur qui ne va plus avec la nouvelle photo. Il faut savoir rebondir rapidement. Déplaçant avec dextérité le stylet sur la tablette graphique, le webdesigner applique en direct les conseils recommandés. Objectif : faire valider avant ce soir la proposition graphique au client. Ce n’est qu’après que je pourrai la décliner sur les différentes pages du jeu-concours et envoyer les maquettes au pôle technique.
Puis vient la phase de développement. Les lignes de code sur tous les écrans, Jean-Jacques, intégrateur, opère la transition entre le pôle créatif et le pôle technique. Il découpe les maquettes photoshop et place les éléments dans des fichiers HTML. A ses côtés, une équipe de développeurs traduit en code informatique les fonctionnalités techniques que doit comporter le site, en s’appuyant sur un cahier des spécifications fonctionnelles remis à chaque membre de l’équipe par le chef de projet. Bugs, perte de réseau, incidents techniques… travailler sur informatique réserve souvent quelques mauvaises surprises.

Stéphane, chargé de la gestion des réseaux et des serveurs, vient en aide à Danièle qui n’a plus accès à sa messagerie. Un souci de taille pour cette chef de projet qui doit rester en contact permanent avec ses clients. Par chance, le problème de déconnexion reste local et n’impacte pas les sites réalisés par l’agence, hébergé ailleurs. Apporter son appui technique en cas d’urgence fait partie des missions du pôle technique. Il est rare que l’on puisse passer une journée sur un même projet. Et pour cause ; un système d’astreinte l’alerte quand une tâche imprévue s’ajoute à son planning et doit être résolu au plus vite.

Brainstorming autour du projet pour l’office du tourisme piloté par le graphiste. Celui-ci a terminé les maquettes et le pôle technique a validé leur faisabilité. Mais une difficulté est rencontrée : très riche en contenu visuel et assez pauvre en texte, le site risque d’être mal détecté par les moteurs de recherche. Il faut alors augmenter la visibilité des pages web en plaçant les mots-clés à des endroits stratégiques et en multipliant des liens vers le site, quitte à rédiger des articles uniquement pour pouvoir y insérer des liens. Renforcer les techniques de netlinking par une stratégie de référencement payant, voilà le terrain d’action du responsable du pôle trafic et Promotion : acheter des mots clés aux enchères sur des sites dédiés. Objectif : être dans le top 3 des résultats des moteurs de recherche car, en dessous de ce rang, le site n’obtient que très peu de clics. Gardant toujours un œil sur les logiciels de web analystics, le responsable du pôle Trafic connaît en temps réel le nombre de visiteurs et de pages vues. Il étudie de près les données de fréquentation : courbes et tableaux à l’appui, il mesure le résultat de ses investissements. A la fin de la journée, les chefs de projets font le bilan. Le rythme en agence est très soutenu : il n’y a pas de routine.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

Dans la même rubrique
A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)