Fiche métier

Devenir Dessinateur et illustrateur

Le 02/07/2015


1) Bonjour Gil. Pourriez-vous vous présenter succinctement ?
J’ai 56 ans et je suis dessinateur/illustrateur. Mes premiers dessins ont été publiés dans diverses revues associatives et syndicales et des fanzines à partir de 1979. Je suis devenu professionnel en 1999. Je travaille essentiellement pour des associations, des labels alternatifs et des maisons d’éditions indépendantes.

2) En quoi consiste le métier de dessinateur ?
Dessinateur de presse, c’est avant tout s’exprimer directement, sur l’actualité par exemple.
Illustrateur, c’est fabriquer des images à partir de textes ou de musiques et créer un univers graphique pour mettre en valeur le travail de quelqu’un d’autre.

3) Qu’est-ce qui vous a intéressé dans ce métier ?
Avant tout la liberté !

4) Quelle formation faut-il au préalable pour y accéder ?
Dans mon cas, absolument aucune sinon l’amour du dessin depuis toujours.

5) Quelles qualités faut-il pour bien exercer ce métier ?
De l’imagination, de la réactivité, du sérieux et l’esprit artisan.

6) A quelle rémunération peut-on s’attendre en tant que jeune dessinateur ?
Il n’y a pas de règles. Un dessin réalisé en quelques minutes peut se vendre plus cher qu’un autre qui nécessitera plusieurs jours de travail, tout dépend du client. Une grosse association subventionnée paiera évidemment mieux qu’un label alternatif qui vit sans subventions.

7) Quelles sont les perspectives de carrière ?
Je ne peut pas répondre, je n’en ai jamais eu, un dessinateur travaille souvent au jour le jour sauf lorsqu’il arrive à décrocher un poste dans une publication régulière, ce qui ne m’a jamais intéressé, je préfère la diversité des commandes pour des gens très différents, c’est beaucoup plus excitant.

8) Avec du recul, y a-t-il des choses que vous feriez différemment ?
Non.

9) Le métier de dessinateur est-il un métier d’avenir ?
Excepté dans l’édition jeunesse, il y a de moins en moins de place pour les dessinateur(trice)s aujourd’hui souvent remplacés par les photographes. Quand au dessin satirique, bien qu’il soit à mon avis essentiel bien que devenu très dangereux, les temps sont très difficiles, la presse est devenue très frileuse là aussi.

10) Quels conseils donneriez-vous aux Ă©tudiants pour devenir dessinateur ?
Dessinez ce que vous aimez sans chercher à plaire, ne lâchez rien, n’espérez pas devenir riche et célèbre mais n’acceptez pas de bosser gratuitement sauf exceptionnellement !

11) Merci de votre interview. Je vous laisse le mot de la fin.
Merci pour l’intérêt que vous portez à mon travail !

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)