Fiche métier

Devenir Infirimière et youtubeuse

Le 03/12/2015


A) Le métier d'infirmier

1) Bonjour Mariel. Pourriez-vous vous présenter ?
J’ai 27 ans, je suis infirmière depuis 5 ans, et blogueuse sur Le Blog de Néroli depuis 3 ans.

2) En quoi consiste votre métier d’infirmière ? Quelle est votre spécialité et pourquoi avoir choisi celle-ci ?
Je travaille dans un service mêlant salle de réveil et soins intensifs ; j’ai choisi cette voie (service d’urgence / soins techniques) très rapidement, car déjà pendant mes études, j’étais passionnée par ces services toujours en mouvement où la routine n’a pas sa place.

3) Quels sont les avantages de vivre en France et travailler en Suisse ?
En Suisse, on a la chance de bénéficier d’excellentes conditions de travail : plus de moyens, techniques de pointes, moins de patients par infirmière... avec l’agréable sensation du “travail bien fait” en fin de journée ! Le salaire est également plus élevé, pour peu qu’on opte pour un statut de frontalier (= vivre en France et travailler en Suisse).

4) Travaillez-vous dans un hôpital privé, en clinique ou en indépendante ?
Je travaille dans une clinique privée à Genève.

5) Quelles sont les différences entre être infirmier en France et en Suisse ?
Il y en a assez peu, hormis quelques particularités côté vocabulaire, certains protocoles (je pense à l’asepsie par exemple), et quelques noms de médicaments (par exemple, Lovenox = Clexane). Le plus gros du métier est très similaire, on se fait très vite à la culture et aux habitudes suisses.

6) Quelle formation faut-il pour devenir infirmier ?
Les études sont quelque peu différentes dans la forme (modules différents) mais pas tant dans le fond. On obtient le diplôme infirmier après un bachelor en 3 ans, qui mêle théorie et pratique.

7) Quelle rémunération peut-on espérer en début de carrière en Suisse ?
Le salaire est extrêmement variable en fonction des établissements (nb : le secteur public est généralement plus généreux que le privé, à l’inverse de la France), par ailleurs il faut déduire beaucoup de frais annexes auxquels on ne pense pas forcément : santé (200 à 400€ par mois), parking (très cher à Genève - 1€ de l’heure là où j’exerce, soit près de 200€ par mois).

8) Quelles sont les perspectives d’évolution ?
Les spécialisations sont plus nombreuses qu’en France (soins intensifs, gérontopsychiatrie...), on peut y accéder une fois le diplôme d’infirmier obtenu. Il est donc facile d’évoluer, pour peu qu’on trouve un financement ou un plan de carrière adapté... ce qui représente la plus grande difficulté !

9) Pensez-vous que c’est un métier qui recrutera dans les prochaines années ?
Assurément. C’est un métier qui connaît peu le chômage, et qui aura toujours de l’avenir, notamment avec le rallongement de la durée de vie. Ce métier offre tant de possibilités de carrière qu’il est difficile de s’ennuyer !

B) Youtubeuse

10) Vous tenez également un blog de cosmétique et de produits beauté. Pouvez-vous nous parler de cette passion ?
Il y a près de 3 ans, j’ai sauté le pas et créé cette petite bulle, un peu futile mais tellement rafraîchissante, à côté de mon métier très prenant et stressant. J’y partage mes coups de coeur beauté, mes conseils, mais aussi ce qui embellit mon quotidien en général (sorties, création, cuisine, voyages...).

11) Comment devient-on Youtubeur ?
Après avoir uniquement opté pour un format écrit, j’ai décidé, il y a 2 ans, de me lancer sur YouTube. J’y parle des mêmes sujets que sur mon blog, mais j’apprécie ce format très interactif, qui me permet d’aborder beaucoup de sujets différents avec mes abonnés. Mes vidéos sur mon métier d’infirmière ont eu un franc succès, je ne m’y attendais pas... Et je suis très heureuse d’apprendre qu’elles ont pu aider certains de mes lecteurs à trouver leur vocation !

12) Quels conseils donneriez-vous aux jeunes désirant devenir Youtubeur (se faire connaître, montage vidéos etc) ?
Si je peux le faire, tout le monde peut le faire ! Le gros avantage d’internet, c’est qu’il y a de la place pour tout le monde. Alors, si vous souhaitez partager vos passions ou vos coups de coeur, lancez-vous, vous n’avez rien à perdre !

13) Merci de votre interview. Je vous laisse le mot de la fin.
Merci pour cette interview ! Je vous invite donc à me rejoindre sur http://leblogdeneroli.com ; pour les futurs infirmiers, vous pouvez retrouver mes vidéos au sujet de mon métier dans la catégorie “être infirmière” ! Et je reste bien évidemment à votre disposition si vous avez des questions sur votre avenir professionnel.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

Dans la même rubrique
A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)