Fiche métier

Devenir Aide à la personne

Le 08/06/2012


1) Pourriez-vous commencer par vous présenter ?
Bonjour. Je m'appelle Agnès. J'ai 43 ans. Je suis arrivé de Lisbonne à l'âge de 18 ans en France. Je n'ai eu aucune formation : j'ai appris mes différents métiers sur le tas. J'en ai connu plusieurs.

Mes principales activités concernent essentiellement l'aide à la personne.
Les services à la personne, spécialisés dans l'aide à la dépendance sont très créateurs d'emplois : garde d'enfants, accompagnement des personnes fragilisées, des personnes âgées ou handicapées etc.
N'ayant pas de diplôme, ces métiers m'intéressaient. Et d'ailleurs ai-je vraiment eu le choix ?

2) Pourriez-vous nous parler de votre premier métier, à savoir aide médico-psychologique (AMP) ?
J'assistais au quotidien des personnes âgées dépendantes ou fortement handicapées (déficience mentale, handicap moteur ou sensoriel...) qui ont besoin d'une présence ou d'un accompagnement individualisé.
Je réalisais à leurs côtés tous les gestes de la vie quotidienne : lever, coucher ,toilettes ,habillage, repas, déplacement. Mon rôle consistait à développer les capacités motrices et intellectuelles de la personne...
Il m'arrivait même d'encourager un enfant handicapé à s'exprimer ou une personne malade à stimuler sa mémoire.
En principe, je n'interviens généralement pas à domicile. J'exerçais avant tout dans un établissement spécialisé appartenant au secteur associatif, ou secteur hospitalier ou aux communes. Je travaillais souvent en équipe (aide-soignant, éducateur spécialisé, médecin...) sous la responsabilité d'un travailleur social ou paramédical.

3) Quels sont les aspects les plus difficiles de votre travail ?
C'est un métier difficile physiquement et psychologiquement. Il exige le sens du contact et de l'écoute, de la patience, un bon équilibre personnel, de la résistance à la fatigue, le goût du travail en équipe et une grande disponibilité.

4) Quel est le salaire brut mensuel ?
Le salaire brut mensuel est de 1 365 Euros auxquels il faut ajouter les primes dans la fonction publique territoriale.

5) Quelle formation conseillez-vous pour accéder à ce métier ?
Il faut un diplôme d' Etat d'aide médico-psychologique. Je précise qu'à mon époque ce diplôme n'était pas requis.

6) Pouvez-vous nous parler de votre expérience en tant qu'auxiliaire de vie sociale (AVS) ? J'ai été ensuite auxiliaire de vie sociale (AVS).
L'aide de vie sociale épaule les personnes qui ne peuvent assumer seules les tâches de la vie quotidienne (personnes âgées, handicapés , malades). Je leur apporte à domicile une aide au jour le jour (course, ménage, entretien du linge, cuisine) afin de les permettre de rester chez eux, de préserver leur autonomie et de maintenir un lien social.

Les qualités exigées dans ce travail résident essentiellement dans le sens de l'écoute, de discrétion, d'esprit d'initiative, bonne condition physique. Plus de 80 % des AVS travaillent dans le secteur privé. Néanmoins quelques uns exercent dans le cadre de la Fonction Territoriale. Aujourd'hui, la profession a été revalorisée par le diplôme d'auxiliaire de vie sociale et la mise en place de l'allocation personnalisée d'autonomie dont bénéficient nombre de personnes âgées. La très grande majorité des AVS sont embauchées par les communes ou des associations. Autres appellations : auxiliaires de vie ,aide à domicile, employée à domicile, aide ménagère.

7) Quel est le salaire brut mensuel ?
Il est de 1365 Euros dans la Fonction Territoriale et de 1540 Euros dans le secteur privé.

8) Quelle formation recommandez-vous pour exercer ce métier ?
Il vous faut un diplôme d'état d'auxiliaire de vie sociale.
Ce secteur a tendance à se développer de plus en plus en réponse aux besoins essentiels des familles ou des personnes isolées. Il s'agit de permettre notamment aux personnes âgées, handicapées ou malades de rester chez elles le plus longtemps possible, grâce à une aide pour tous les gestes de la vie quotidienne.

8) Vous êtes ensuite devenue aide soignante, métier que vous exercer depuis 15 ans. Pourriez-vous nous en parler ?
Sous la responsabilité de l'infirmier, l'aide soignant s'occupe de l'hygiène et veille au confort physique et moral des malades. Il aide les patients à effectuer leur toilette et à s'habiller, à s'asseoir, à se nourrir, à sortir de leur lit. L'aide soignante a aussi la charge du nettoyage et du rangement des chambres, du changement de literie et du linge. Elle prend la température des malades, les pèse, change les pansements. L'aide soignant travaille principalement dans des établissements hospitaliers, mais aussi dans des centres de soins communaux ou associatifs. Bien entendu, il peut également exercer au domicile des malades.

9) Quel est le salaire brut mensuel ?
Le salaire brut mensuel est de 1 450 Euros.

10) Quelle formation faut-il avoir ?
Il vous faut un diplôme d'Etat d'aide soignant.

11) Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un désirant exercer ces métiers ?
D'une façon générale, les services à la personne, que ce soit l'aide médico-psychologique, auxiliaire de vie sociale, aide soignant sont des métiers nobles puisqu'ils rendent service aux personnes âgées, malades, handicapées et surtout leur permet de rester chez eux sans coupure sociale. Certes ce sont des métiers difficiles mais combien gratifiants lorsque l'on voit les patients reconnaissants et heureux. Ce sont des métiers qui demandent beaucoup d'écoute, de patience, de dévouement et de don de soi. C'est contraignant aussi. Mais le bien-être des malades et des personnes n'ont pas de prix. On est heureux de rendre un dernier service à certains pour lesquels la vie s'achève.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

Dans la même rubrique
A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)