Fiche métier

Devenir Opticien Lunetier

Le 03/03/2012


1) Bonjour Brigitte. Pourriez-vous dire quelques mots sur le secteur de l'optique ?
Bonjour. Le secteur de l'optique connait depuis quelques années une croissance spectaculaire, dûe au progrès des appareillages de correction, à l'apparition de nouveaux matériaux et de nouvelles pratiques. Le vieillissement de la population, un meilleur suivi médical et des dépistages de plus en plus précoces chez les enfants y contribuent aussi largement. La profession d'opticien lunetier est donc en plein essor. Pour l'exercer, il faut être titulaire du BTS opticien-lunetier préparé en 2 ans après un Bac scientifique. L'opticien-lunetier est le plus souvent secondé par un monteur-vendeur en optique-lunetterie, titulaire du Bac pro optique-lunetterie.

2) En quoi consiste le métier d'opticien lunetier ?
Opticien-lunetier : je conseille et vends des montures et verres de correction, les lentilles de contact et d'autres accessoires ( lunettes de soleil, produits d'entretien, Ă©tuis...). Mes connaissances techniques me permettent d'effectuer des examens de vue( analyse visuelle, centrage des yeux).
L'opticien réalise ou fait réaliser lunettes et lentilles dont il contrôle ensuite la bonne adaptation aux besoins du patient. Le montage s'effectue en atelier. Les verres sont tout d'abord vérifiés, puis centrés en fonction du calibrage de la monture. Ils sont axés, découpés, meulés et insérés dans la monture. Lors de la remise au client, l'opticien ajuste les lunettes et fait des retouches si nécessaire. Lorsqu'il s'agit de lentilles de contact, l'opticien suit une procédure de contrôle rigoureuse auprès de son client. Il doit veiller à ce qu'elles soient bien adaptées et tolérés. Il assure aussi le service après-vente( réparation, changement de verres, ajustement des branches, remplacement des
L'opticien-lunetier peut être salarié, gérant franchisé ou ouvrir son propre commerce. C'est mon cas.
Le salaire mensuel brut est de : 1 400 euros environ. S'il s'installe à son compte, ses revenus sont beaucoup plus conséquents surtout s'il est placé au centre-ville ( plus de 5 000 Euros par mois ).
Formation conseillée : BTS opticien-lunetier.

3) Quelles sont les qualités requises pour exercer mon métier ?
Chargé d'accueillir, je mets en confiance le client, le guide et l'aide à choisir la monture de lunettes la plus adaptée à la morphologie de son visage. Je lui fais essayer plusieurs, le conseille sur la qualité des verres et l'informe sur les prix. Professionnel de la santé, l'opticien-lunetier doit aussi avoir le sens du commerce et de l'esthétique.

4) Quelles sont les aspects les plus difficiles du métier ?
L'opticien-lunetier doit se faire seconder dans son travail car le métier est très varié. Seul il n'y arrivera pas. Il doit se faire aider par un monteur-vendeur en lunetterie
Le monteur-vendeur en optique lunetterie seconde donc l' opticien-lunetier. C'est lui qui taille et monte les verres en suivant les indications fournies par l'opticien lunetier. Il assure également les réparations : branches menaçant de se dévisser ou trop serrées et blessantes derrière les oreilles.
Le monteur-vendeur peut également aider au choix d une monture et assister l'opticien dans sa fonction de vente et de conseil. Toutes ces tâches exigent habileté manuelle, précision et sens de l'esthétique.
Salaire : 1 365 Euros mensuel brut
Formation conseillée : Bac pro optique lunetterie.


5) Quelles sont les évolutions possibles de carrière ?
L opticien-lunetier peut se spécialiser et devenir opticien-optométriste. Celui-ci est un spécialiste de la vision. Il analyse la fonction visuelle, formule , conçoit, réalise, adapte et contrôle tout équipement optique de quelque nature qu'il soit, destiné à compenser les anomalies de la vision. Il prodigue tous les conseils d' hygiène ou d'entrainement pour améliorer la vision. Les opticiens- optométristes constituent une profession de santé autonome formée et réglementée. Ce sont des opticiens qui, après le BTS opticien-lunetier ont poursuivi une formation supplémentaire à l'université ou dans une école supérieurs. Malgré cela , la profession d'optométriste n'est toujours pas clairement reconnue en France. Salaire brut mensuel : 1 600 Euros.
Formation conseillée : Licence professionnelle d'optique, master science de la vision, diplôme européen.

6) Le secteur recrute-t-il encore ?
Le secteur de l'optique -lunetterie résiste à la crise, au point que les jeunes diplômés ne rencontrent aucune difficultés à être recrutés.
En France, près de 30 millions de personnes ,soit un français sur 2 portent des lunettes ou des lentilles de contact, qu'elles renouvellent régulièrement. D'ici à 2020, ce chiffre devrait avoisiner les 35 millions. Les jeunes dipômés n'ont aucun mal à trouver un emploi et se voient en général proposer des contrats à durée indéterminés(CDI). On compte actuellement en France quelques 7 500 points de vente employant 12000 opticiens salariés.

La majorité des jeunes diplomés sont prioritairement recrutés comme salariés chez les grands distributeurs' AFFELOU, LISSAC, ATOL,OPTIQUE 2000 qui ont actuellement le vent en poupe. Après quelques années d'expérience, ils peuvent créer leur entreprise s'ils disposent des capitaux nécessaires. La concurrence étant particulièrement rude, l'opticien indépendant a tout intérêt à acquérir une spécialisation et à adhérer à une centrale d'achats ou à se franchiser.

Pour la fabrication des lunettes, le secteur fait plutôt appel au titulaire d' un Bac ou d' un BTS en génie optique .En 3 ans après la 3ème ,le Bac pro permet d' exercer des fonctions de monteur-vendeur en optique-lunetterie. En 2 ans après le Bac, le BTS opticien-lunetier est le diplôme d' Etat qui donne accès à la profession.

Merci de nous avoir fait partager votre expérience.

Dans la même rubrique
A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)