Fiche parcours

Claire : notaire stagiaire

Le 27/11/2015 - Thème abordé : Etudes de droit - Niveau d'études : Bac +5

Bonjour Claire,

1) Peux-tu te présenter ?
Bonjour, j’ai 28 ans et je suis notaire stagiaire à Lille.

2) Peux-tu nous expliquer ton parcours ?
Après un Bac S, j’ai décidé de faire du droit, un peu pour suivre la lignée familiale.
J’ai fait une licence de droit, puis un master 1 de droit privé.
Je savais déjà que je voulais faire du notariat. Il y avait 2 filières d’accès à la profession de notaire : soit un master 2 de droit notarial, assez « élitiste » (difficile d’accès) ou le CFPN (Centre de Formation Professionnelle Notariale) auquel on accède par concours.
Souhaitant passer le concours du CFPN, et estimant manquer encore de compétences, j’ai d’abord décidé de faire un master 2. J’ai ensuite passé et réussi l’examen d’entrée. S’en suit 1 an de formation théorique, puis 2 ans de stage pour pouvoir soutenir le mémoire. Je suis actuellement « notaire stagiaire » en train de préparer mon mémoire.

3) Comment ça se passe le CFPN ?
Il s’agit d’un an de cours intensif, tous les aspects juridiques du métier de notaire sont abordés à travers des cas pratiques et des mises en situation.
Par contre, il manque quelques matières comme la gestion des clients, ou l’utilisation des logiciels, ce qui permettrait de faciliter l’entrée dans la vie active.
La nouvelle formation du CFNP est mieux faite : elle alterne un jour de cours par semaine avec un stage en Ă©tude notariale le reste de la semaine.

4) Aujourd’hui, tu es donc notaire stagiaire …
Oui, cela consiste à être présente à toutes les étapes de la vie du client : du mariage à la succession, en passant par la vente immobilière ; et à donner à toutes ses étapes, un cadre juridique. Mon rôle n’est pas de défendre, mais de protéger nos clients.
Dans mon étude, il y a 3 notaires, 20 collaborateurs, nous sommes répartis par spécialité, je travaille davantage sur tous les dossiers liés au droit immobilier.

5) Quelles sont les qualités nécessaires pour être notaire à ton avis ?
De la rigueur, aimer passer du temps dans les formalités, être passionné(e), dynamique.
J’ajouterais aussi que dans la relation avec les clients, il faut savoir être à l’écoute, être patient parfois, savoir les rassurer.

6) Et pour la suite ?
Il faut que je soutienne mon mémoire, puis après quelques années je pourrai envisager de m’installer en tant que notaire associé ou salarié.
Actuellement, l’environnement est quand même compliqué : il y a trop de notaires sortis de formation par rapport aux clercs. Ce qui fait que nous retrouvons à faire un peu leur boulot. D’autant qu’avec les réformes de la loi Macron, nous gardons quelques incertitudes sur notre installation future..

7) Que veux-tu dire comme mot de la fin ?
Je dirais à celui qui a envie de faire ce métier que c’est un métier très intéressant. Il faut prendre le temps de savoir à l’avance ce qu’on attend de ce métier et ce qu’on veut pour ne pas être par découragé par le parcours.

Merci de nous avoir apporté votre témoignage.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)