Fiche parcours

Henri ancien étudiant en classe préparatoire

Le 24/03/2012 - Thème abordé : Classe préparatoire - Niveau d'études : Bac +2

1) Bonjour Henri. Pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs (formation, parcours & type de prépa où vous étiez) ?
Bonjour. Mon parcours est le suivant :
- J’ai fait une terminale scientifique, spécialité mathématiques et j’ai obtenu le bac avec mention bien ;
- J’ai ensuite fait une première année de classe préparatoire scientifique PCSI ;
- Ma deuxième année PSI* s’est faite dans un autre lycée ;
- Une fois les concours passés, j’ai été admis dans le top 3 des meilleures écoles d’ingénieur.

2) Pourquoi avoir fait le choix de faire une classe préparatoire aux grandes écoles ? Comment avez-vous choisi votre prépa (lieu géographique, niveau, classement ...) ?
Je souhaitais faire des études scientifiques en physique. Des chercheurs m’ont conseillé de passer par les classes préparatoires avant de revenir à l’université en 3e année. Je ne sais pas si la classe prépa est effectivement mieux que l’université. Ce que j’ai pu vérifier cependant, c’est que la prépa permet de développer rigueur et sens physique.
Le choix de la classe préparatoire s’est fait en combinant les critères suivants : proximité du domicile familial et tout simplement le fait que le lycée auquel je postule m’accepte (j’avais un dossier d’inscription plutôt moyen).

3) Pourquoi avoir changé de prépa entre vos deux années ? Le fait de changer de prépa (nouveaux professeurs, nouvelle ambiance,...) n'est-il pas un peu risqué ? Est-ce courant de changer de prépa ?
Le changement de lycée est intervenu naturellement car la voie que je souhaitais suivre (PSI*) n’était pas proposée dans le lycée de ma première année de prépa.
Pour changer de lycée entre les deux années, il y a juste un peu de paperasse et un dossier à soigner avant la fin de la première année. Une fois dans le nouvel établissement, le format prépa fait que l’on s’intègre vite à la nouvelle classe.

4) Quelles différences y a t-il entre une "grande" et "petite" prépa ?
Chaque lycée et chaque classe est unique. L’idéal pour se faire une idée est de se renseigner auprès des anciens élèves.

5) Il existe tout un mythe autour des classes préparatoires. On dit par exemple que c'est une formation extrêmement difficile où on ne fait que travailler 24h/24 7j/7 sans pouvoir voir ses amis. Est-ce une réalité ? Si oui, comment arrivez-vous à tenir ?
Au contraire, je pense que pour réussir ses deux années de prépa scientifique, il faut garder un rythme de vie agréable et s’aérer l’esprit constamment.
La difficulté peut venir du fait qu’il y a beaucoup d’heures de cours et un rythme plutôt rapide. Il faut donc être un minimum sérieux dans son travail et la seule contrainte que je me fixais était de prendre soin de sa santé et d’éviter d’avoir trop de sommeil en retard dans la même semaine.
Par contraste avec les études de médecine ou de droit, les études scientifiques peuvent être vues comme une partie de plaisir. Il y a relativement peu de choses à apprendre par cœur et l’on fait suffisamment d’exercices en cours, devoirs ou colles pour ne pas avoir à en rajouter chez soi.

6) Combien d'heures travailliez-vous par semaine en prépa ? Quelle est la charge de travail en classe préparatoire ?
Par semaine, il y a :
- les cours (le nombre d’heures oscille entre 30 et 35h) : il faut compter environ 30 min à 1h30 de travail chaque soir de la semaine pour mémoriser ce qui a été vu pendant la journée ou préparer quelques exercices.
- 4 ou 5h dans le weekend pour les « devoirs maison » hebdomadaires que je faisais souvent avec d’autres camarades.
Donc en étant large on arrive à 35h + 5h +5h, ce qui n’a rien d’insurmontable sachant que cela comprend 6 ou 7 heures de sports, d’anglais et de culture générale qui peuvent être vues comme des ouvertures bienvenues.

7) Est-ce vrai que les élèves sont parfois humiliés (notes négatives, remarques désobligeantes de la part des professeurs etc) ?
Je n’ai pas constaté d’humiliation personnellement. En général, les enseignants prennent soin de leurs élèves.
Néanmoins, la notation prend une place importante. C’est positif quand cela guide les élèves dans leurs efforts et que cela les aide à se familiariser avec les concours. Cependant, pour les élèves en difficultés, cela peut être difficile à vivre sans soutien de la famille, des amis ou encouragements des enseignants.

8) Les élèves de prépa s'entraident-ils ou sont-ils en compétition ?
Il n’y a pas vraiment de compétition au sein des classes que j’ai connues. Toutefois, certains lycées sont connus pour l’esprit de compétition qui règne entre les élèves.
Il est beaucoup plus intelligent de coopérer et de travailler à plusieurs. D’une part, quand un élève explique à un autre, les deux progressent dans leur compréhension. D’autre part, on passe le concours avec 9000 autres élèves donc le « concurrent » n’a pas de visage. Il ne faut pas voir le concours comme une compétition sportive car il y a suffisamment de places en écoles pour que tous puissent avoir une place.

9) On entend souvent qu'on met sa vie de côté pendant 2 ans (voire 3) en prépa puis on renaît en école d’ingénieur. Qu'en pensez-vous ? Est-ce vrai ? Le jeu en vaut-il la peine?
Non on ne met pas sa vie en pause.
Ce qui est vrai, c’est que l’on fait sans doute plus d’efforts en prépa qu’en école où les études sont effectivement un peu mises en pause au profit de beaucoup d’autres activités. Personnellement, cette répartition des efforts sur les 5 années me paraît tout à fait satisfaisante.

10) La prépa est-elle une formation réservée aux enfants d'élite ou trouve t-on, au contraire, un mix de Catégorie Socio Professionnelle (CSP) ?
Le lycée Saint-Louis (Paris) a des résultats excellents avec une forte proportion de boursiers. Cela montre que cette filière n’est absolument pas réservée à l’élite. Toutefois, dans les résultats d’admission, on peut en effet constater une « reproduction sociale ». Un moyen de le combattre serait que les professeurs au lycée détectent et encouragent des profils plus diversifiés à aller en prépa.

11) Que pensez-vous des cours particuliers que certains élèvent suivent en plus des cours dispensés en prépa?
Ce n’est pas nécessaire, il y a déjà un encadrement très important en prépa. C’est d’ailleurs une des forces de cette formation.

12) Avez-vous des conseils pour réussir sa classe préparatoire ?
Les conseils que je pourrais donner sont :
- Avoir un rythme de vie un minimum sain (en particulier si problèmes de santé chroniques par exemple)
- Travailler à plusieurs
- Garder sa curiosité scientifique : tout est plus facile si on aime ce que l’on étudie

13) Merci pour vos réponses. Je vous laisse le mot de la fin.
La prépa scientifique offre une multitude d’avantages :
- Un encadrement important et de qualité
- Une bonne ambiance (au moins dans les deux lycées qui m’ont accueilli)
- D’excellentes bases en sciences
- De nombreux débouchés possibles (à l’université ou en écoles d’ingénieur, après quoi beaucoup de choses sont possibles)

A condition d’avoir :
- Un niveau minimum en mathématiques
- Un peu de curiosité pour les sciences
- Un minimum de sérieux (ou d’endurance) pendant deux années scolaire dans sa vie

Merci de nous avoir apporté votre témoignage.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (2)
Par Gérard le 2017-04-17 20:48:17

Une expérience bien motivante pour les préparationnaires!

Par Hervé le 2012-06-16 20:04:29

Je suis tout à fait d'accord avec ce qui est dit ici. Qu'importe l'école qu'on obtient au final, la prépa est une formation qui permet d'acquérir rigueur et méthode.