Fiche parcours

Matthieu étudiant en école de commerce

Le 24/07/2015 - Thème abordé : Ecole de commerce - Niveau d'études : Bac +5

1) Bonjour Matthieu. Pourriez-vous présenter votre formation ?
Bonjour. Après mon baccalauréat ES, je voulais partir et vivre à l’étranger. J’ai donc décidé de faire une école de commerce avec un cursus international. Pour cela, j’ai passé différents concours et j’ai choisi d’intégrer le Bachelor International de Sup de Co La Rochelle. C’est une formation en 4 ans qui permet d’effectuer 2 années entières à l’étranger dont 2 stages de 6 mois et 1 année d’étude. Après ces 4 années, j’ai ensuite décidé de passer d’autres concours afin d’intégrer un Master Spécialisé à NEOMA en 12 mois et en alternance.

2) Comment s’est déroulée votre scolarité à Sup de Co La Rochelle ?
La 1ère année : je l’ai faite entièrement en France avec un stage de 2 mois en entreprise.
La 2ème année : j’ai fait 6 mois en France puis 6 mois de stage à Londres chez Hertz.
La 3ème année : j’ai passé un an en Chine à Beijing en échange universitaire où j’ai obtenu un diplôme d’une université chinoise (Beijing Technology & Business University)
La 4ème année : j’ai fait 6 mois en France puis 6 mois en stage à Bruxelles dans un hôtel 5 étoiles.
Grâce à ce Bachelor, j’ai un double diplôme franco-chinois.

3) Un parcours international est-il valorisé pour trouver un travail en France ?
Oui énormément car cela montre que vous êtes ouvert d’esprit et que vous êtes capable de vous adapter. Sur le plan personnel, cela permet également de mûrir plus vite.
Par ailleurs, cela permet de bien progresser en anglais. A l’heure actuelle, un bon nombre de postes nécessite de bien parler cette langue. Je dirais même qu’il s’agit d’un prérequis si l’on souhaite évoluer dans un contexte international.

4) Combien coûte un Bachelor ?
Le mien coûtait environ 7 000 euros l’année. Juste après le bac, j’ai donc emprunté 40 000€ à la banque avec un prêt étudiant. Il faut également prévoir le coût de la vie étudiante (appartement, etc.). Il ne faut pas hésiter à le faire car c’est un bon investissement.

5) Est-ce facile d’obtenir l’emprunt ?
Oui, surtout quand on est déjà admis. L’école propose des packages auprès des banques partenaires pour faciliter l’emprunt avec des taux préférentiels.

6) Quels sont les différents parcours possibles en entrant en école de commerce ? Quels sont ensuite les débouchés ?
Quand on entre en école de commerce, il y a un tronc commun où on apprend les matières classiques comme la microéconomie, le management, etc.
On peut ensuite se spécialiser par exemple en marketing, finance, commerce international, tourisme …
L’école de commerce est surtout faite pour devenir Manager.
A noter que le taux de réussite dans mon école a été pour mon année de 60% : dans ma promotion, on était 200 et sur ces 200 élèves, 80 sont partis (échec aux partiels, abandons, réorientation etc).

7) Aviez-vous un projet professionnel précis en entrant en école de commerce ?
Non pas vraiment. A cette question d’ailleurs lors de l’entretien, j’ai répondu que plus tard, je voulais porter des costumes !

8) Quels conseils donneriez-vous aux étudiants pour entrer en école de commerce ?
Le recrutement se fait en deux temps : d’abord l’écrit où il y a des matières classiques comme l’anglais et les mathématiques. Honnêtement, les épreuves sont relativement simples et même parfois, plus faciles que le bac.
Puis, il y a l’oral qui consiste en un entretien avec un jury. Pour cette partie, il faut bien se préparer et ne pas être déstabilisé par certaines questions comme : si vous étiez un animal, lequel seriez-vous ? ou des plus classiques : quels sont vos 3 qualités et vos 3 défauts ?
Si on a une passion ou si on pratique un sport à haut niveau, il ne faut pas hésiter à le mettre en avant. C’est ce sur quoi le jury va poser des questions.
Par exemple, j’ai pratiqué pendant longtemps le basket. Une de mes questions a donc été : vous êtes capitaine de l’équipe et vous perdez de 10 points le match. Que dites-vous à vos coéquipiers lors de la mi-temps ?
Le jury cherche surtout à voir si vous savez vous vendre et si vous savez faire preuve d’humilité et de bon sens.
Dernier conseil : le stress peut être positif, ne cherchez pas à forcément trouver LA bonne réponse car il n’y en a pas.

9) Comment avez-vous choisi votre Master Spécialisé (MS) ? Quelle a été votre spécialité ? Combien cela coûte-t-il ?
J’ai choisi le MS en fonction du classement donné par SMBG (le plus pertinent). Ma spécialité était Business Development et Clients Grands Comptes.
Un Mastère Spécialisé coûte environ 13 000 euros l’année et dure 12 mois. Pour le financer, j’ai donc opté pour l’alternance car c’est l’entreprise qui paye la scolarité. Au passage, je conseille vivement les étudiants de faire de l’alternance : on y gagne de l’expérience, les études sont financées et on est rémunéré ! D’autre part, cela permet de mettre en pratique l’ensemble de la théorie apprise en cours.

10) Est-ce courant de faire un MS après un bachelor ? Qu’a fait votre promotion en majorité ?
Après le bachelor, 3/4 des élèves ont continué avec un Master 2. Le dernier quart a directement cherché un boulot.

11) On parle souvent du « réseau » en école. Est-ce à ce point-là important ?
Oui. Un exemple pour illustrer : lors de mon alternance pour mon MS, je travaillais chez MONEO. La conjoncture n’était pas bonne pour la société et je devais trouver une autre opportunité. J’ai donc pu, en cours d’année, changer d’alternance et être recruté par l’un des élèves de ma promotion de Mastère Spécialisé. J’y ai fait 6 mois et ça a débouché sur un CDI par la suite.

12) Qu’apporte concrètement l’école de commerce ?
Les grilles de salaire en France sont déterminées en fonction des études. Et comme les écoles de commerce sont bien reconnues par les entreprises, on peut espérer un relativement bon salaire à la sortie.
Ensuite, l’école de commerce apporte un puissant réseau qui est très utile pour obtenir des conseils d’anciens diplômés ou même trouver un travail.

13) Comment sont les cours en école de commerce ?
La majorité des professeurs en école de commerce sont des professionnels. La qualité des cours est très variable en fonction du professeur. Il ne faut pas oublier que l’école de commerce est une entreprise, qui se doit de fournir un enseignement aux étudiants qui ont payé leur année. Parfois, on se rend facilement compte que des professeurs enseignent par défaut. En d’autres termes, l’école n’a pas su trouver une autre personne de disponible pour enseigner.
Mais ce qui est surtout intéressant en école de commerce, ce sont les mises en situation. Par exemple à NEOMA, je devais monter un projet avec d’autres étudiants en 5 jours. C’est très formateur car on touche à tout : finance, marketing, etc.

14) Avec du recul, y at-il des choses que vous feriez différemment ?
Honnêtement, je referais exactement le même parcours si je pouvais. Toutes mes expériences, qu’elles soient à l’étranger, à l’école ou en stage me serviront plus tard.
Je conseille aux étudiants de faire une école de commerce ou de finir par une école de commerce. D’autres formations (IUT, universités, BTS etc) sont également très bien pour un coût moindre et n’empêchent en rien l’intégration en 3ème, 4ème ou 5ème année d’une bonne école de commerce et management.

15) Merci pour votre témoignage. Je vous laisse le mot de la fin.
L’école de commerce reste difficilement accessible en termes de coût et pas forcément en termes de niveau. On a souvent l’impression « d’acheter » son diplôme. Cependant, avec le recul, tout cela est quand même très utile pour sa future vie professionnelle car on bénéficie et d’un bon diplôme et d’un réseau que l’on n’aurait pas pu trouver ailleurs



Merci de nous avoir apporté votre témoignage.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)