Fiche parcours

Noel étudiant en 5ème année de médecine

Le 18/03/2012 - Thème abordé : Etudes de médecine - Niveau d'études : Bac +5

1) Bonjour Noël, pourriez-vous commencer par présenter votre parcours ?
Après un BAC S option physique mention Bien, j'ai fait fac de médecine. J'ai eu ma P1 en 2 ans (concours de première année) dans une faculté de médecine dans le 94. Je suis actuellement en train de préparer le concours pour l'internat.

2) Quelles ont été les plus grosses difficultés lors de votre première année (P1) ?
Je dirais que c'est de trouver les bonnes méthodes d'apprentissage, gérer son emploi du temps en alternant sorties et travail et surtout, le plus important, savoir gérer son effort en se reposant aux bons moments.

3) Comment s'est passée la transition entre le lycée et l'université ? Est-on réellement lâché à soi-même en université ?
En fac, il y a quelques cours utiles où il est nécessaire d'aller (immunologie par exemple). En revanche, il y a beaucoup de cours inutiles et c'est pour cela que beaucoup se contentent de travailler uniquement sur le livre.
Au final, je trouve qu'il est plus efficace de travailler par soi-même qu'avec un professeur.

4) Les cours de P1 reflètent-ils vraiment le métier de médecin ? Si non, comment faire pour savoir si on aime vraiment la médecine ?
C'est clair que les cours de P1 sont déconnectés du vrai travail de médecin, quel que soit sa spécialité. Ce qu'on fait en P1 est de la sélection pure. Par exemple, on apprend l'histoire de la médecine, certes intéressante à connaître pour sa propre culture générale, mais cela n'aidera en rien au métier auquel on se destine.
Malgré tout, les cours en P1 offrent une bonne base technique (apprentissage du mécanisme biologique par exemple), utile pour la compréhension de la médecine et du corps humain.

5) Est-ce vrai qu'il existe une forte compétition entre les étudiants ?
Pour ma part, ce n'était pas trop le cas. Globalement, il y avait une bonne ambiance dans la fac où j'étais. En revanche, j'ai eu des échos concernant les autres facs de médecine à Paris où la compétition entre les étudiants se fait clairement sentir...

6) Beaucoup d'étudiants font des prépas médecine. Est-ce vraiment utile ?
Personnellement, je n'en ai jamais pris. Je peux comprendre que certains en aient besoin mais à partir du moment où on peut gérer soi-même son temps, ce n'est pas indispensable. La majorité des gens en prennent toutefois.

7) Comment se déroulent les années supérieures en médecine ?
On continue lors des deux premières années suivantes à approfondir les connaissances acquises en P1 : elles sont un peu plus axées sur la pratique médicale.
Ensuite de la 4ème à la 6ème année, on prépare le concours pour l'internat. Beaucoup plus intéressant mais avec une quantité de travail gigantesque. Par la suite, en fonction du classement, on peut choisir sa spécialité (médecine générale, chirurgie, etc) ainsi que le choix de la région où on exercera plus tard.

8) Quels conseils donneriez-vous à un étudiant en première année de médecine ?
Beaucoup travailler évidemment, bien gérer son temps et sa fatigue et ne pas oublier les loisirs pour pouvoir décompresser. Ce sont des études longues et difficiles, il faut avoir la conviction que l'on veut faire ça même si on peut se découvrir d'autres vocations par la suite. Le métier en vaut la peine.

9) Comment se passe la transition pour passer des connaissances acquises en cours à la pratique?
Il y a toujours une appréhension au départ, la crainte de mal faire mais une fois qu'on s'est lancé, le trac disparaît assez vite.

10) Qu'est-ce qui vous a attiré dans la médecine ?
En premier, c'est surtout le côté social du boulot (on voit plein de gens toute la journée), la stabilité que le travail offre et un métier loin d'être ennuyeux. Je ne voulais pas d'un travail de bureau. Il n'y a pas l'esprit d'entreprise à l'hôpital.

11) Quelle(s) différence(s) y a t-il à exercer en clinique et en hôpital public ?
La clinique offre des conditions de travail beaucoup plus confortables : on y gagne plus, on gère son temps plus facilement ... Pour autant, le service publique est une belle institution qu'il faut savoir défendre. Le manque de personnel et de moyen est flagrant ...

12) Que deviennent ceux qui ont échoué au concours de médecine de première année ?
Déjà, le message le plus important est de savoir RELATIVISER et garder le moral.
Il faut voir ensuite son classement. Si vous avez raté le concours de peu, vous pouvez demander à redoubler votre P1. Sinon, vous pouvez faire des études de kinésithérapie ou alors, demander des équivalences. Cela peut paraître surprenant, mais au moment où j'avais passé mon concours, des équivalences en économie gestion étaient proposées en Licence 2.

Merci de nous avoir apporté votre témoignage.

A vous la parole

Partagez vous aussi votre expérience professionnelle. Plus il y aura de fiches, plus Vocajob.com sera utile pour aider les étudiants à s'orienter.

Commentaires (0)